Jack Kerouac – Entre ciel et enfer – Pierre Glénat

Jack Kerouac – Entre ciel et enfer – Pierre Glénat

Pièce de théâtre – collection ENtr’Actes – grand format – 92 pages

Jack Kerouac par Pierre Glénat aux Éditions Ex ÆquoPierre Glénat met ici en scène une des allégories les plus dramatiques qui soit. Celle où le succès de toute une vie arrive trop tard, lorsque les amis sont partis, ceux que l’on aime ne sont plus là. Ou lorsque la déchéance physique et mentale éponge tout le bonheur du triomphe qui s’invite à l’improviste. 

Jack Kérouac est à l’origine de la plus grande révolution culturelle mondiale impactant la deuxième moitié du 20ème siècle, leader de la « beat » génération malgré lui avec le triomphe de son roman « Sur la route ». Mais ce succès arrive au moment où sa déchéance a définitivement vaincu son enthousiasme. 

En mettant en scène le générique de fin de Jack Kérouac, Pierre Glénat illustre le triste mariage de l’espoir et du conditionnel comme l’oraison funèbre d’une vie de talent gâchée par les drogues et l’alcool. C’est aussi un message pour nous tous.

Ne sommes-nous pas otages des aléas de la vie ? Nous pleurons nos échecs mais nos succès ne finissent-ils par avoir parfois le goût amer de la défaite. Paradoxe ou caprice ? Mais alors si le renoncement est toujours un abîme et le succès une trahison quelle peut être notre destinée ? C’est à chacun de nous d’y répondre avec ses propres croyances … tant qu’il en est encore temps…

Le parcours de Pierre Glénat est atypique dans la mesure où il mène de front un travail de statisticien avec en parallèle de nombreuses activités artistiques.

Il écrit aussi bien des chansons que des poésies, des pièces de théâtre et des scenarii. Acteur pour la télévision ou le cinéma, comédien sur les planches.

Il fut Ralph Greenson le psy de Marilyn Monroe dans la pièce « Norma Jeane » et le court métrage « Marilyn last days », ministre de Louis XIV dans la série tv  « Versailles », flic dans « Un village français » pour France 3 et Michel Angelo dans le long métrage « la sculpture vivante ».

Pièce de théâtre en 15 scènes, à 7 personnages. C’est un huis clos se déroulant approximativement en une à deux semaines, dans une maison avec trois décors : chambre, cuisine et salle de séjour. La durée de la pièce est d’environ une heure 1/4.

Lisez le début via Calaméo

Commander

accès à la boutique